Masturbation féminine : mode d’emploi !

Masturbation féminine : mode d’emploi !

C’est un sujet dont on parle de plus en plus mais qui reste encore tabou. Et pourtant, la masturbation fait partie intégrante de nos sexualité : que l’on soit célibataire ou en couple !

En 2017, 74% des femmes avouaient se masturber (source : ifop) ; quand on sait que cette pratique est souvent difficilement admissible chez les femmes, même dans une enquête anonyme, nous pouvons facilement imaginer un chiffre plus élevé aujourd’hui.

Car même si la masturbation féminine n’est pas aussi répandue que chez les hommes, les femmes prennent enfin possession de leurs corps, et partent à l’exploration de leur(s) orgasmes(s) !

Mia accompagne les femmes qui souhaitent découvrir ou redécouvrir la masturbation, ses bienfaits, loin de toutes contraintes et préjugés. Enjoy !


Absence de plaisir ou d'orgasme ? Consultez en ligne une sexologue sur Mia.co

Consultez une sexologue en ligne par téléphone, messagerie ou vidéo, 7 jours sur 7.


Masturbation au féminin : comprendre son anatomie

Chaque femme se masturbe différemment :  il n'y a donc pas de "mode d'emploi" à proprement parler. Mais cela ne veut pas dire que l’on ne peut pas dégager des techniques ou inviter à l’exploration ! 

S’explorer, c’est d’abord connaître son anatomie. On conseille souvent aux jeunes filles ou aux femmes qui connaissent mal leur anatomie de s’observer à l’aide d’un miroir ; oui, le sexe féminin est un peu plus dissimulé que le sexe masculin, mais il est tout autant observable ! 

Il est important de connaître sa vulve afin de bien appréhender son sexe. Par exemple, localiser son clitoris, sa taille, comprendre son importance dans le plaisir féminin ; la majeure partie des femmes prennent en effet du plaisir grâce à des stimulations externes.

Mais encore une fois, chaque femme prend son plaisir différemment. Le tout est de savoir comment on fonctionne, comprendre l’importance des différents organes, dont le clitoris, qui est l’organe sexuel féminin principal. 

C’est-à-dire qu’il serait impossible de prendre du plaisir sans le clitoris, tout comme un homme ne pourrait pas éjaculer sans pénis !

vagin
Une vulve féminine

Comment se masturber ?

Comme nous l’avons dit plus haut, le clitoris est l’organe sexuel féminin principal ! Il faut donc le visualiser et comprendre comment il fonctionne.

On localise souvent le gland du clitoris et son capuchon ; mais on n’oublie qu’il prend ses racines plus en profondeur : ses branches entourent littéralement les lèvres de la vulve, ce qui donne de nombreux accès au plaisir ! 

Donc, en réalité, de nombreuses femmes n’ont pas nécessairement recours à la pénétration lorsqu’elles se masturbent : ce n’est pas nécessairement agréable, ou bien ce n’est pas ce qu’il y a de plus pratique anatomiquement ; bref, en tous cas, il existe d’innombrables façons de prendre du plaisir au féminin autrement, en dehors de la pénétration.

L’important est de trouver les zones qui vous font du bien. Le clitoris, même s’il s’agit de l’organe le plus sensible du corps humain, n’est pas non plus l’unique zone érogène à pouvoir susciter du plaisir !

On peut se caresser à divers endroits externes le long de ses lèvres, près de l’orifice vaginal, se masser la vulve entièrement ; et pas uniquement la vulve ! Tout le corps est un immense terrain érogène, et il convient d’en explorer ses propres parties. 

Chaque femme aura des sensations différentes. Certaines aimeront se caresser plus fort que d’autres, se « tapoter » le clitoris, voire se pincer légèrement à certains endroits, quand d’autres femmes préfèreront des caresses plus légères, plus douces, fondées sur l’alternance des touchers et des effleurements…

Certaines femmes ont aussi des orgasmes en se frottant contre un oreiller ou contre un objet à travers leur sous-vêtement, sans même utiliser leurs mains. Bref, en réalité, toutes les femmes ont leur méthode et il n’existe pas de technique spécifique, mais plutôt des approches différentes selon les anatomies.

schéma clitoris
Le clitoris

Explorer tout le corps grâce à la masturbation féminine

Tout le corps est potentiellement érogène ; les seins ou les mamelons sont par exemple très sensibles : ces zones peuvent même procurer des orgasmes chez certaines femmes. Ces parties du corps ne sont donc pas seulement réservées au partenaire lors d’un rapport : n’hésitez pas à les explorer en solo !

Bien sûr, ce ne sont que des exemples ; si votre zone sensible se localise dans le cou ou derrière l’oreille, super ! Le tout est de trouver les parties du corps qui vous procurent du plaisir.

Pensez également à utiliser du lubrifiant ou des huiles massages – même lorsque vous êtes seule ! Les caresses vous sembleront encore plus agréables et il existe des lubrifiants de toutes sortes : chauds, froids, piquants…

Masturbation féminine : essayer différentes positions

D’instinct, on pense qu’il faut être sur le dos, les genoux légèrement relevés et les jambes écartées ; or pas nécessairement ! Par exemple, se frotter le clitoris peut procurer beaucoup de plaisir ; il est donc tout à fait possible d’être sur le côté ou couchée sur le ventre…

En fait, changer de positions permet aussi de découvrir de nouveaux ressentis : on ne prend pas de plaisir de la même façon si on est assise, debout ou accroupi, etc. Les muscles du périnée et du vagin vont se contracter là aussi différemment en fonction de votre position.

L’important est d’être à l’aise et dans une position plutôt confortable pour « se laisser aller » ; utilisez des coussins (sous les fesses, les genoux, contre vous…) la couette entre les jambes : à vous de trouver la bonne position.

Masturbation féminine : jouer avec sa respiration !

Inconsciemment, lorsque le plaisir monte et que l’orgasme approche, nos muscles se crispent, notre corps tout entier se raidit. Pour la respiration, c’est la même chose généralement ! Au moment de l’orgasme, certaines femmes ont tendance à bloquer inconsciemment leur respiration ; pourquoi ne pas essayer plutôt de jouer avec ?

La respiration peut même favoriser l’orgasme et procurer davantage de sensations ! Ce n’est pas pour rien qu’elle a aussi son importance lors d’un rapport sexuel et qu’il est possible de partager sa respiration avec l’autre, sensuellement, et faire monter le désir. Mais la respiration a aussi des répercussions sur notre corps, ses réflexes et ses ressentis.

Chez les hommes aussi d’ailleurs : de nombreux exercices de respiration peuvent être bénéfiques pour le contrôle de l’excitation et mieux apprendre à identifier la « zone rouge » : celle du point de non retour et de l’éjaculation.

Apprenez à maîtriser votre respiration, votre excitation, pour décupler vos sensations et faire durer l’orgasme !

Masturbation féminine : l’importance des pensées

Oui, le premier organe sexuel est… le cerveau ! Notre plaisir est intimement lié à nos fantasmes, à nos pensées sexuelles et à nos projections ! D’ailleurs, il est même possible de vivre un orgasme lors d’un rêve ; ce qui montre le rôle fondamental du cerveau dans le plaisir féminin.

Le désir et l’excitation ne sont évidemment pas indépendants de notre état psychologique et de nos humeurs.

En fait, la psychologie est sûrement la partie la plus importante de la masturbation. Si vous n’avez pas encore beaucoup d’expériences avec des partenaires, il se peut que construire des fantasmes ou des images mentales ne soit pas toujours évident.

Mais là aussi, si l’imagination vous fait défaut, de nombreux supports d’excitation existent en dehors du porno mainstream : livres audio, littératures érotiques, pornographie féministe ou encore séances audio de masturbation guidée !

Toute la magie de notre cerveau réside dans ses innombrables facettes : il n’existe pas une seule manière de le stimuler. Faites preuve d’imagination !

Masturbation féminine… Osez les sextoys !

Là aussi, il y en a pour tous les goûts ! Point important : préférez choisir un sextoy de bonne qualité, même s’il doit vous coûter un peu plus cher à l’achat. Considérez que c’est un investissement ! 

Pourquoi ?

Déjà parce que toutes les substances ou tous les matériaux ne sont pas bons pour le corps. Donc, au contact des muqueuses, il vaut mieux ne prendre aucun risque. De nombreux plastiques ou silicones de mauvaise qualité contiennent par exemple des perturbateurs endocriniens (comme des phtalates).

Vous trouverez donc certains sextoys en bois, afin d’éviter ces inconvénients, et même conçus en lien avec les conseils de sexologues ; notamment afin de savoir quelle forme est la meilleure pour stimuler le point G !

Vibrants, pénétrants, stimulateurs de clitoris, durs, flexibles ou mous, il existe une large palette de sextoys conçus pour le plaisir féminin et l’orgasme.

Ce qu’il faut retenir : les bénéfices de la masturbation féminine

On parle de plus en plus souvent aujourd’hui des bénéfices de la masturbation. Et pour cause ! Elle favorise la libération de nombreux neurotransmetteurs, proches des opioïdes (endorphines), qui déclenchent une sensation de bien-être physique et mental. 

Donc, l’orgasme peut être un puissant anxiolytique, permet d’être détendu physiquement, en plus de favoriser le sommeil et le repos. La masturbation est donc un excellent remède contre le stress ou l’anxiété, et elle est même bénéfique au sein du couple, notamment quand la libido est différente. 

Enfin, retenez qu’il existe de nombreuses façons de se masturber, seule ou à deux, et que c’est à vous d’explorer les positions, les cadres et les ambiances : sur le dos, sur le ventre, sur le côté, en serrant les cuisses, avec la main, les doigts, la couette, l’oreiller, en faisait du humping ; en utilisant des objets du quotidien, le pommeau de douche ou des sextoys… 

N’écoutez que votre plaisir. 

Absence de plaisir ou d'orgasme ? Consultez en ligne une sexologue sur Mia.co

Consultez une sexologue en ligne par téléphone, messagerie ou vidéo, 7 jours sur 7.

Mia.co : la plateforme de santé dédiée aux femmes

Mia.co est une plateforme de santé dédiée aux femme regroupant des praticiennes toutes diplomées en sexologie.

Elles sont encadrées par un comité scientifique composé de médecins sexologues et de professeur.e.s d’université en sexologie et de membres dirigeant.e.s d’association de sexologues.

La plateforme permet à toutes les femmes de consulter en ligne l’une des spécialistes des questions de sexualité et/ou de bien-être. La consultation en ligne peut se dérouler par 3 modes (téléphone, messagerie sécurisée ou visioconférence) et comporte tous les avantages suivants :

  • Une équipe de praticiennes spécialistes de la sexualité féminine et spécialement formées à la pratique de la téléconsultation ;
  • Une consultation de 30 min à 45 euros (les prix en cabinet varient de 80 à 100 euros) ;
  • La livraison de produits d’accompagnement en 24 ou 48H ;

Les données sont collectées et sécurisées chez un hébergeur agréé et certifié pour les données de santé au sens des dispositions de l’article L.1111-8 du code de la santé publique.